Les combustibles bois

On distingue principalement 3 types de combustibles : le bois de chauffage (ou bois bûche), le granulé (ou pellet) et la plaquette (ou bois déchiqueté). Leurs « fluidités » permettent d’obtenir un usage facilité et des combustions optimisées.

Bois de chauffage (bûche)

Le bois bûche est issu de la fragmentation de troncs ou branches en quartiers. Ce sont les parties les moins nobles du bois qui sont utilisées pour cet usage.

Pour passer d’un morceau d’arbre à un combustible, il est indispensable de respecter un ensemble de règles :

  • Brûler le bois quand il est sec à moins de 25% d’humidité. Les nouveaux appareils très performants demandent du bois parfois plus sec pour obtenir les rendements indiqués. Un bois avec un séchage artificiel ou un stockage de plusieurs années sous abris ventilés seront nécessaire pour atteindre ces taux d’humidité à cœur.
  • Respecter les longueurs et limiter les rondins. Les morceaux ne doivent pas être trop gros pour permettre de maitriser au mieux la combustion. Aussi, les appareils sont de plus en plus petits nécessitant une maitrise des longueurs de bois pour éviter de devoir recouper.
  • Vérifier les essences utilisées. Les feuillus durs (chêne, charme, hêtre…) sont préconisé et se trouvent localement. Les feuillus tendres peuvent être utilisés dans des poêles de masse pour avoir une chaleur forte instantanément. Des essences comme le châtaignier et le robinier (faux-acacia) doivent être utilisés exclusivement en foyer fermé car ils projettent des escarbilles. Les résineux sont à éviter car ils entrainent un encrassement prématuré s’ils ne sont pas suffisamment secs et augmentent ainsi le risque d’incendie du conduit de cheminée.

La marque collectives « Pays de la Loire Bois Bûche » et le label « NF Biocombustibles solides » permettent de retrouver les professionnels dans toute la France en mesure de répondre à ces exigences. Les professionnels répondent à un gage de transparence en vous fournissant le détail de votre achat (longueur, essence, humidité…) et vous assure d’avoir la quantité demandée.

(Attention : la corde et le stère ne sont plus des unités légales du fait des variabilités selon la longueur des bûches et des variations locales des volumes sous jacents).

Se chauffer au bois bûche avec un appareil à haut rendement (supérieur à 65%) permet de diminuer notoirement sa facture énergétique : par exemple, utiliser un poêle à bois peut permettre de diviser par deux les consommations de chauffage par énergie conventionnelle.

 

Les réseaux de producteurs qualifiés : Pays de la Loire Bois Bûche, NF biocombustibles solides

Issues du recyclage des sous produits de fabrication de l’industrie du bois, les bûches densifiées sont exclusivement composées de sciures et copeaux de bois non traité. Elles s’utilisent comme des bûches et permettent de limiter l’espace de stockage de part leur forte densité énergétique (bois très sec et compacté).

Granulé (ou pellet)

Le granulé provient de la récupération de sciures et copeaux, comprimés en bâtonnets de quelques millimètres, sous haute pression sans adjonction d’agglomérant. Il s’agit d’un produit standardisé dont les caractéristiques sont très proches d’un granulé certifié à un autre.

On retrouve 3 certifications liées à la qualité du combustible en France : NF Biocombustibles solides granulés, DIN plus et EN plus.

Particulièrement compact et à haut pouvoir calorifique, le granulé de bois permet d’alimenter des poêles, inserts ou chaudières automatiques. Il répond ainsi à tout type de besoins :

  • une chaudière automatique peut alimenter une maison ou un bâtiment collectif ;
  • un poêle peut s’intégrer dans un appartement ou une maison de ville.

La livraison s’effectue en sac de 10 ou 15 kg, palette ou vrac. L’alimentation en vrac directement dans les silos se fait via des camions souffleurs. Il faut prévoir un accès aux camions pour atteindre les bouches de remplissage inférieur à 20 m.

Toutes les informations sur le granulé, le stockage, l’installation… : propellet

Plaquette

Il s’agit de bois déchiqueté, provenant de haies bocagères, d’éclaircies, de restes de coupes en forêt (appelés « rémanents ») ou de produits de bois propres issus de centre de tri (bois d’élagage ou palettes non traités).

Les plaquettes permettent ainsi de valoriser des bois, qui n’avaient pas d’autres usages. C’est un combustible qui peut avoir des formes, des origines, des humidités très variables par contre il est indispensable d’avoir un produit homogène conforme aux exigences de l’installation (granulométrie et humidité).

Liste des producteurs de bois déchiqueté en Pays de la Loire

Atlanbois
Bâtiment B
15, boulevard Léon Bureau
44200 Nantes cedex 02
Tél. : 02 40 73 73 30
Plus d'infos